CHALOT CHALOT 5 août 09:00

Nous ne sommes pas des rustines !

Votre réflexion Vesjem n’est pas hors de propos, nous nous la posons à chaque fois. D’abord, sachez que nous alertons les autorités à chaque fois que quelqu’un n’est pas hébergé et que nous avons obtenu de la part de la DDTETS ( direction départementale du travail, de l’emploi et des solidarités) que tout expulsé soit immédiatement hébergé....c’est toujours cela. Il nous arrive, de moins en moins souvent car nous avons un peu d’écoute de payer une nuit d’hôtel, le vendredi soir quand les services sont fermés. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe