ETTORE ETTORE 4 août 23:11

On comprend que le grabataire US, a filé se cannes déambulatoires, à deux instables, qui cherchent à faire levier, l’un en ukraînide, l’autre en taîwanide.

Le processus est le même. Planter la canne de la provocation, le plus près possible de la chapka russe, ou de l’ombrelle chinoise, dont on veut confisquer, la chaleur et l’ombre.

Si les cul nus européens, acceptent de jouer le rôle de bilboquet étasunien, ,on verras ce qui en serras des plus au sud....

Il y a une grande différence à « brider » les yeux ronds, et, faire faire les yeux ronds, aux bridés.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe