Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 7 août 08:10

@Berthe

Pas sûr de tout comprendre. De quelle « nana » s’agit-il ? Bonnie Banane ?

Je veux bien croire que la jeunesse israélienne lucide soit tentée par l’émigration.

Quant aux calendes grecques, si j’ai bien compris cette expression, elle pointe vers quelque chose qui n’a jamais existé. C’est un peu comme parler de la Saint glin glin (il y a une autre expression chrétienne mais elle ne me revient pas).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe