ticotico ticotico 8 août 17:38

@Nicolas36

Je me trouve dans une zone expérimentale sur les pénuries et rationnements en tous genres : Cuba.
Le gouvernement arrive à peine à fournir les 2/3 de l’électricité nécessaire au pays, la dernière bouteille d’huile vue dans un magasin, c’était au mois de mars, les transports ont perdu les 3/4 de leur capacité... La production de tout continue de s’écrouler, la récolte 2022 de sucre correspond à 30% de celle de 2021, qui était déjà catastrophique...

Le gouvernement a déclaré :« oui, mais ici on a la dignité »... Les cubains ont répliqué en demandant « combien de livres de dignité y a t’il dans le gros bide de notre président ? » et surtout, tous ceux qui ont la possibilité de quitter le pays font le maximum pour s’en aller rapidement.

La capacité de résistance des européens ne sera sûrement pas aussi grande que celle des cubains, mais la soupape de l’émigration n’a pas d’équivalent en Europe. Face à l’absence d’alternative, la soumission risque d’être l’attitude la plus répandue.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe