Massada Massada 10 août 19:09

L’Ukraine a-t-elle une réserve de missiles balistiques développés localement ?

   

Il est possible que l’Ukraine ait reçu l’aide d’un ou de plusieurs de ses partenaires internationaux, en particulier des États-Unis, depuis le début du conflit pour aider à déployer une force opérationnelle plus robuste, bien qu’encore petite, armée de Grim-2/Hrim-2 ou missiles similaires.

   

Il existe déjà des preuves substantielles que l’armée américaine a discrètement aidé à intégrer les missiles anti-radiations à grande vitesse AGM-88 (HARM), principalement conçus pour cibler et détruire les radars de défense aérienne ennemis, sur les avions ukrainiens.

  

Les autorités américaines ont au moins facilité une sorte d’intégration similaire de roquettes Advanced Precision Kill Weapon System II (APKWS II) guidées par laser de 70 mm sur des plates-formes terrestres et/ou aériennes. D’autres pays, comme le Royaume-Uni, ont également aidé les forces armées ukrainiennes à déployer d’autres systèmes de missiles sol-sol non balistiques basés au sol.

 

Un seul TEL Grim-2/Hrim-2 capable de tirer deux missiles pourrait correspondre aux images et vidéos qui ont émergé jusqu’à présent et qui semblent montrer deux explosions majeures quasi simultanées dans des parties distinctes de la base russe en Crimée.
 

Quoi qu’il en soit, il apparait clairement que la Russie est bien incapable de protéger ses bases militaires. Le Kremlin préfère nier que des munitions ukrainiennes aient frappé la Crimée pour éviter d’admettre « l’inefficacité de la défense aérienne russe ».




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe