velosolex velosolex 12 août 09:57

@Valyria Tanit
Le poète n’est pas sans arme face à la brutalité du monde

Voilà un haïku, dont on voit tout de suite que ce n’est pas Poutine qu’en est l’auteur.
Pas à la dernière strophe, mais à la première.
Entre les deux, l’incertitude de la balance
Et du regard de l’autre


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe