Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 10 août 10:02

Les tensions sur l’eau et l’énergie sont dû à l’offre qui n’arrive plus à suivre la demande et non au réchauffement.

Le discours culpabilisant sur le changement-dérèglement climatique n’est là que pour masquer la vraie nature du problème et faire croire qu’il est encore possible d’éviter la gueule du loup si le plus grand nombre se montre raisonnable et obéissant.

Comme je l’ai déjà dit, il est plus présentable de dire qu’on va rationner pour sauver les ours polaires que de dire tout simplement que le pic de prospérité est définitivement dépassé.

Quant à la nécessité d’un « Etat Fort » je ne me fait aucune illusion sur mes chances de faire partie de la nouvelle Nomenklatura, certains pensent pouvoir en faire partie vu leur exemplarité mais les places seront chères, sans compter le prix à payer en cas de purge.  


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe