Lynwec 10 août 14:30

Dès lors qu’a été mis en place le baccalauréat pour tous, on a bien compris que ça sous-entendait un nivellement par le bas et la fin de la recherche de l’excellence, mais ça se voyait nettement avec l’utilisation à buts transparents de l’outil télévisuel .

Comme de toute façon, la règle pour être promu est d’être « fils/fille de » ou « d’une minorité bien vue ou qui a beaucoup souffert », à quoi bon se casser la tête pour les malchanceux au tirage...

Les jeunes générations sont aimablement invitées (que ça leur plaise ou non) à se contenter de miettes style RSA et allocations chômage, qu’on ne se privera pas de leur jeter à la tête avec mépris et tentatives de culpabilisation, dans lesquelles on leur conseillera de traverser la rue .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe