Aristide Aristide 10 août 15:07

Encore un sujet traité sans essayer de fouiller, de se renseigner, ... il s’agit de geindre avant tout.

Deux petites remarques rapides :

 la première sur cette absence de jeunes « défavorisés » dans les enseignements d’excellence : c’est faire fi de la discrimination positive qui réserve de nombreuses places dans des formations d’excellence. De plus dans des formations bien plus modestes, il existe des aides qui permettent à ces jeunes d’origine modeste d’arriver à étudier, des chambres en cité universitaire, des bourses, ... Par contre la classe moyenne reste elle au bord du chemin sur le plan des aides et les familles se fendent en quatre !!! Seule l’allocation étudiante pour le logement permet d’aider ces étudiants de la classe moyenne. Ces mêmes étudiants qui ne manquent jamais de travailler en sus (*)

...

  la seconde est sur une évolution récente : l’apprentissage pour des formations post bac a explosé : en 2021 il y a eu ... 700.000 contrats signés. Et ce sont les entreprises de toutes tailles et tous secteurs qui s’y collent, l’apprenti a un vrai contrat de travail, un salaire qui va de 600€ au début jusqu’à 1300€. Un temps partagé entre entreprise et école. Et souvent à la fin une proposition d’embauche ...

Cela devient dramatique de voir comment ce discours geignard sur les études qui ne servent à rien, des étudiants qui sont tous des ignares, des futurs chômeurs, des fainéants, ...

C’est insultant pour toute cette jeunesse !!! Jeunesse qui n’est surement pas à l’image de ce qu’une ultra minorité laisse voir !!!

(*) une jeunesse NUPES élue député et trafiquant de drogue !!!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe