Samson Samson 12 août 2022 23:50

@Fergus
« J’observe simplement que, même dans la « ruralité profonde » (si je puis dire), cela fait belle lurette que l’on ne fait quasiment plus appel à des sourciers mais à des entrepreneurs spécialisés. »

Vrai ! Mais comme je l’ai noté plus bas, certains de ces entrepreneurs recourent pour être plus performant eux-mêmes à des sourciers.
Et j’ai eu l’occasion de vérifier l’info de plusieurs côtés : la meilleure manière de trouver un bon sourcier, c’est de s’arranger pour savoir à qui recours telle ou telle société de distribution d’eau, ou encore de forage de puits.

Soit dit en passant, un des sourciers que nous avions consulté, le moins « allumé » parce que dans la branche, on en croise aussi de solides - et le plus directement pratique, efficace et « les pieds sur terre » expliquait qu’en fait, il pouvait directement travailler sur carte et sans prendre la peine de se déplacer jusqu’au terrain. D’ailleurs, il n’utilisait aucun accessoire (pendule, baguettes, ...) et buvait tranquillement sa tasse de café en précisant où étaient les points à creuser et jusqu’à quelle profondeur.

J’ignore comment il faisait, mais il était totalement fiable, très bien rémunéré par la boite de forage qui l’employait et apparemment très réputé dans le secteur professionnel de la gestion et de la distribution d’eau, ainsi d’ailleurs que dans le secteur des producteurs de fraises. smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe