Jean Keim Jean Keim 14 août 2022 07:59

J’avais un ami radiesthésiste, décédé maintenant, parfois je l’accompagnais, il était capable de détecter de l’eau, de donner la profondeur, le débit, de renseigner sur sa nature : pure, polluée et dans une certaine mesure la nature du (des) polluants, pour cela il avait une petite valise remplies de flacons étiquetés contenant des échantillons d’eau polluée par des agents chimiques communs, il les tenait dans une main et lui servaient de témoins, il opérait généralement avec des baguettes en plastique souple, pour lui ce n’était qu’un support dont la matière était sans importance, un pendule faisait aussi l’affaire mais son maniement jugé trop délicat.

Il faisait aussi des diagnostiques sur l’influence que pouvait avoir un habitat sur la santé, il proposait si besoin des mesures pour contrer les influences néfastes.

Il ne se faisait pas payer, il demandait simplement à être remboursé de ses frais et encore pas toujours si les gens étaient de conditions modestes.

Il faisait également toutes sortes d’autres recherches... comme un bijou perdu au milieu d’un champ de blé.

On pourrait écrire un livre sur ses ‘’exploits’’.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe