exocet exocet 20 septembre 23:57

Bonsoir, voici ce que j’ai écrit le premier avril, et ce n’était pas un poisson d’avril :

Si moi, humble pékin, j’ai pu prévoir ce qui allait arriver, alors ceux qui tirent les ficelles, l’ont aussi prévu.

(mais peut-être pas notre trop couillon Ministre de l’Economie, ridicule dindon énarque avec une formation en littérature, complètement ignare en économie, justement...lui a pu être manipulé, lorsqu’il a déclaré « nous allons pousser l’économie Russe à la faillite »).

Voici ce que j’ai écrit à l’époque ;

.

"

exocet 1er avril 17:37

@jocelyne
Qui a financé le gazoduc Nord-Steam 2 ?
.
.https://www.lesechos.fr/industrie-services/energie-environnement/les-six-chiffres-fous-du-gazoduc-nord-stream-2-1345189
« Le projet du gazoduc, dont le coût total est de 9,5 milliards d’euros, a été financé à moitié par Gazprom. L’autre moitié est financée par cinq groupes énergétiques européens : le français Engie, les allemands Uniper et Wintershall, l’autrichien OMV et l’anglo-néerlandais Shell. Chaque groupe européen a financé la construction du gazoduc à hauteur de 950 millions d’euros, mais l’actionnariat du pipeline est 100% russe. »
.
la mise en service du Nord-Stream 2 aurait fait durablement baisser les côuts de l’énergie en Europe.
.
Les Américains ont tout fait pour s’opposer à la construction de ce gazoduc.
.
Achevé depuis octobre 2021, Nord-Stream 2 n’attendait plus, pour sa mise en service, que le feu vert, très très long à venir, du régulateur Allemand de l’énergie.
.
Les hostilités avec l’Ukraine sont, opportunément arrivées « juste à temps » pour empêcher la mise en service de ce gazoduc.
L’un des gâchis les plus formidables de tous les temps. Les dirigeants Européens, et Français, qui se sont rendus complices de ce qu’il faut bien appeler un sabordage, ont des motivations bien obscures pour avoir agi ainsi, en tous cas dans un sens qui est contraire aux intérêts des Européens et en particulier des Français.



.

Et ensuite :

.

exocet 1er avril 17:49

@exocet
Avec ce sabordage du Nord-Stream 2, non seulement le coût de l’énergie en Europe ne va pas baisser, mais ce coût devrait augmenter de manière massive, pour tous les vecteurs (pétrole, gaz, électricité...) dans les mois et les années à venir.
Celà va durablement et profondément impacter aussi bien les consommateurs particuliers, que les entreprises Européennes :
ces dernières vont, face à la concurrence mondiale, trainer comme un boulet le coût élevé des énergies qu’elles utilisent.

.


 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe