Géronimo howakhan Géronimo howakhan 21 septembre 10:24

@Captain Marlo

Salut , ça monte d’un sérieux cran...traduction de la fin du discours de VP

....Les personnes appelées au service militaire suivront une formation militaire complémentaire obligatoire avant d’être envoyées dans les unités, en tenant compte de l’expérience d’une opération militaire spéciale.

Le décret sur la mobilisation partielle a été signé.

Conformément à la législation, les chambres de l’Assemblée fédérale - le Conseil de la Fédération et la Douma d’État - en seront officiellement informées aujourd’hui.

Les mesures de mobilisation commenceront aujourd’hui, le 21 septembre. Je donne instruction aux chefs de région de fournir toute l’assistance nécessaire au travail des commissariats militaires.

Je souligne en particulier que les citoyens russes appelés à effectuer leur service militaire dans le cadre d’une mobilisation bénéficieront du statut, des droits et de toutes les garanties sociales des personnes servant sous contrat.

J’aimerais ajouter que le décret sur la mobilisation partielle prévoit également des mesures supplémentaires pour remplir l’ordre de défense de l’État. Les directeurs du complexe militaro-industriel sont directement responsables de l’augmentation de la production d’armes et d’équipements militaires, ainsi que du déploiement de capacités de production supplémentaires. Par ailleurs, toutes les questions relatives au soutien matériel, financier et en ressources des entreprises de défense devraient être rapidement résolues par le gouvernement.

Chers amis !

Dans sa politique anti-russe agressive, l’Occident a franchi toutes les limites. Nous entendons constamment des menaces contre notre pays, notre peuple. Certains politiciens occidentaux irresponsables ne parlent pas seulement de plans visant à organiser la livraison d’armes offensives à longue portée à l’Ukraine - des systèmes qui permettraient d’effectuer des frappes en Crimée et dans d’autres régions de Russie.

De telles frappes terroristes, y compris celles utilisant des armes occidentales, sont déjà menées dans des établissements frontaliers des régions de Belgorod et de Koursk. L’OTAN effectue une reconnaissance en temps réel dans tout le sud de la Russie en utilisant des systèmes modernes, des avions, des navires, des satellites et des drones stratégiques.

Washington, Londres et Bruxelles poussent directement Kiev à transférer des opérations militaires sur notre territoire. Ils ne se cachent plus derrière le fait que la Russie doit être vaincue par tous les moyens sur le champ de bataille, suivi de la privation de la souveraineté politique, économique, culturelle et de toute sorte de souveraineté, et du pillage complet de notre pays.

Le chantage nucléaire est également impliqué. Je ne parle pas seulement du bombardement de la centrale nucléaire de Zaporozhye, encouragé par l’Occident, qui risque de provoquer une catastrophe nucléaire, mais aussi des déclarations de certains hauts représentants des principaux pays de l’OTAN sur la possibilité et l’admissibilité d’utiliser des armes de destruction massive - des armes nucléaires - contre la Russie.

A ceux qui font de telles déclarations sur la Russie, je voudrais rappeler que notre pays possède également divers moyens de destruction, dont certains composants sont plus avancés que ceux des pays de l’OTAN. Si l’intégrité territoriale de notre pays est menacée, nous utiliserons bien sûr tous les moyens à notre disposition pour défendre la Russie et notre peuple. Ce n’est pas du bluff.

Les citoyens de Russie peuvent être sûrs que l’intégrité territoriale de notre patrie, notre indépendance et notre liberté seront garanties - je le souligne une fois de plus - par tous les moyens à notre disposition. Et ceux qui tentent de nous faire chanter avec des armes nucléaires doivent savoir que le vent peut souffler dans leur direction.

Il est dans notre tradition historique, dans le destin de notre peuple d’arrêter ceux qui aspirent à la domination du monde, qui menacent de démembrer et d’asservir notre Mère Patrie, notre patrie. Nous le ferons même maintenant.

piqué sur le site : http://kremlin.ru/events/president/news/69390


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe