I.A. 20 septembre 16:32

Hmm...

C’est en réalité la foultitude de sans-dents qui ont réellement pleuré cette vieille criminelle égoïste, qui m’afflige.

Figurants d’un film dont ils ne comprennent rien au scénario, ils me font penser à des zombies grimaçant des sourires ou des larmes sur commande.

Rosses-beefs.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe