Francis, agnotologue Francis, agnotologue 19 novembre 18:22

@Francis, agnotologue
 
J’insiste : le seul fait d’évoquer avec un enfant la possibilité pour lui de changer de sexe constitue à mes yeux un pédocrime : en effet, ça revient à lui dire qu’il n’est pas convenablement équipé pour la vie par la nature.
 
C’est la même chose pour les vaccins : c’est dire aux enfants que la nature n’a pas bien fait les choses. Outre que c’est source d’angoisse, c’est le ver qui fera de lui un individu soumis à Big Pharma.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe