Eric F Eric F 22 novembre 14:02

Le plus étonnant n’est pas que le rien basé sur de l’esbroufe finisse par s’effondrer, mais que ça ait mis aussi longtemps pour le faire. Le bitcoin semble résister, il bénéficie de soutiens qui vont se dégager en douceur, mais il est tout aussi ’’rien’’ que ses homologues. Ce n’est pas le ’’great reset’’ mais le ’’big crunch’’ des titres (et non monnaies) basées sur leur seul encodage.

Les ’’libertariens’’ qui en avaient vanté les vertus ont fait le jeu des spéculateurs et des trafiquants mafieux, et en final ce seront les gogos qui ont pris le train à minuit moins une qui feront les frais.

Si du moins les 600 000 000 000 000$ de la fortune mondiale cumulée pouvaient revenir s’investir dans l’économie vraie ...mais ne rêvons pas, ils spéculeront ailleurs.

En France le montant net des actifs équivaut à 7,7 fois le PIB, soit le deuxième écart le plus important après la Chine. C’est notre paradoxe : taux de redistribution quasi marxiste à la base, fortunes pharaoniques tout en haut de la pyramide. Les étages intermédiaires constituent le creux de la ’’courbe en éléphant’’.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe