eau-mission eau-mission 21 novembre 13:43

@Armelle

A la fin des années 80 déjà, c’est à dire pas si loin que ça de la décision de limiter le nombre d’étudiants en médecine, on a vu dans la presse se poser avec insistance la question de l’acharnement thérapeutique.

Je ne suis pas spécialiste. Vu de loin, ça ressemble à un transfert des capacités de soin des cas les plus communs vers les cas exceptionnels.

Je venais juste dire l’incohérence de la mise en oeuvre du non-acharnement. Mon grand’père a été jugé en état compatible avec une opération lourde. Au sortir de l’opération, il fallait quelques jours de soins intensifs. Voilà qu’au nom de la politique du moment, on le sort de là avant qu’il ait récupéré. Gain minime, ces services n’étaient pas saturés. En face de ce gain, gros coût pour la la sécu car mon papi, qu’était décidemment solide, n’a pas eu le bon goût de mourir rapidement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe