Eric F Eric F 24 novembre 10:55

@Ⓒⓐⓡⓝⓐⓖⓔ (commentaire du 23 nov 18 ?56)
Nous bénéficions tous, en plus de nos biens personnels, de l’usage des infrastructures et services public du pays (routes, réseau électrique, téléphonique, eau courante, transports en commun, la sécu, etc.), c’est une part importante de notre différence par rapport aux pays pauvres, surtout leurs régions reculées.
Un rural chez nous a une voiture et l’usage de routes entretenues, de l’électroménager et l’électricité pour l’alimenter, etc. ce qu’un rural d’Afrique n’a généralement pas
Il ne faut pas se focaliser sur les smartphones, non, tous les Africains n’ont pas la dernière version qu’ils changent tous les 3 ans, ce sont surtout des reconditionnés venant d’Asie, et les vrais pauvres chez eux n’en n’ont pas. Ceux d’entre eux qui viennent ici, c’est une autre histoire.

C’est vrai qu’il y a d’autres causes à l’effet carbone, la déforestation en est effectivement un exemple, et la désertification liée aux troupeaux.
Et par ailleurs, l’"empreinte écologique’’ va bien évidemment au delà du seul CO2 : ce que l’on prélève comme matières premières et ce qu’on rejette comme déchets et effluents. Et cela à titre individuel et collectif (on est responsable des rejets de nos centrales électriques, et on consomme davantage de courant qu’un pays pauvre).

’’l’ agent des super riche suffirais a harmoniser le developpement sur la planete et a controler les demographie’’

Je suis d’accord que les super riches accaparent trop de richesse et de revenu, dans une grande entreprise, l’écart de revenu était de 1 à 20 dans les années 70, il est devenu de 1 à 100 ou plus. Une meilleure ventilation des ressources permettrait de résoudre un développement plus juste et harmonieux sur la planète.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe