Martin 24 novembre 21:26

@Tolzan
Tozlan ! Vous dîtes : «  la guerre a débuté précisément le 23 février 2014. Et pourquoi ce jour-là ? Parce que c’est le jour où la Rada de Kiev, dans la foulée du MAIDAN, abolit le statut du russe comme langue officielle de l’Ukraine ! » Et plus loin :  « Imaginons ce qui se passerait en Belgique si le gouvernement fédéral interdisait l’usage du flamand en Flandres à commencer dans les écoles !!! » Vous dîtes cela alors qu’aucune loi en 2014 n’a nui à la langue russe, elle n’avait pas été validé ! C’est la propagande russe qui vous l’a fait croire, vous ne vous êtes pas suffisamment renseigné et vous avez été berné. 

En vérité la guerre russe contre l’Ukraine commence bien avant et par exemple en 2002 quand le vice-président de la fédération russe — Alfred Kokh  déclarait : 

« Nikolaïev et Odessa. c’est notre objectif stratégique. Peu importe que l’on y voie flotter le drapeau russe ou ukrainien : ce qui compte, c’est que ce soient des terres russes, avec des capitaux russes, des intérêts russes et des population russes. »


Par ailleurs une russification en 2010 est lancé à l’initiative du président Ianoukovitch, qui a voulu faire de la langue russe la langue d’Etat alors qu’auparavant c’était l’Ukrainien (parlé dans les familles à 70 pourcent par la population), auparavant c’était officiellement l’Ukrainien depuis 1991 (bien que dans le monde des affaires, la télévision et la politique, le russe dominait toujours).


Le promotion dans les écoles et l’université de la langue ukrainienne commence avec les lois de 2017 en non en 2014. Mais les autorités ukrainiennes n’interdisent à personne de parler le russe. La série de Zelenski  que vous n’avez sans doute pas vue  est principalement en russe (à propos les parties radicales nationalistes y sont souvent ridiculisés), série qui a été réalisé entre 2015 et 2019. D’autre part, même si dans les familles l’ukrainien domine en Ukraine, tout le monde sait parler le Russe. Aussi le plus célèbre des écrivains ukrainiens est Andreï Kourkov, il est russophone et ethniquement russe et il écrit en russe, et il est lu en russe par tous les ukrainiens, mais il n’est pas pro-sépariste et encore moins pro-kremlin.


Bien à vous


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe