Mozart Mozart 25 janvier 14:00

@Attila
Ce qui est drôle avec vous, cher ami, c’est votre manque de curiosité envers l’Histoire. Sans doute parce que cela ne vient au secours de vos théories soufflées par votre commissaire politique.
Bref, Stepan Bandera a bien dirigé l’armé une des armées insurrectionnelles ukrainienne contre l’absolutisme sanglant de Staline. Pour cela il s’est allié aux allemands, dans l’espoir de leur arracher l’indépendance. Les allemands, méfiants, sur ordre d’Hitler, ont accepté cette alliance sauf qu’ils ont refusé d’armée les ukrainiens. Comment faire des massacres sans armes ? De plus, se rendant compte que Bandera ne visait que l’indépendance de son pays et qu’il n’était pas nazi, l’ont interné 3 années durant au camps de Sachsenhausen bien connu pour sa clémence, comme Buchenwald ou Dachau. Le guerre prenant un mauvais tour pour les nazis, en 1944 ils ont relâché Bandera pensant qu’il les aiderait. Mal leur en a pris, car Bandera lutta à la fois contre les allemands et les soviétiques avec comme seul objectif l’indépendance de l’Ukraine. Réfugié en RFA après la guerre, les soviétiques le firent assassiner en 1959.
Voilà cher ami, quelque peu résumé la vie de Bandera. Alors oui, il a fleurté avec les allemands, sans pour autant commettre les massacres qu’on lui attribue car il était désarmé. Mais ensuite il a lutté contre tous les pays menaçant l’indépendance de son pays. Auriez-vous le même raisonnement en France avec De Lattre de Tassigny, Catroux,... ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe