Pascal L 23 janvier 15:39

L’alliance entre la gauche et les islamistes est un marché de dupes. L’islam n’a aucune intention de pactiser avec des kouffars lorsqu’ils auront obtenu le pouvoir. C’est écrit dans le programme des Frères Musulmans, il suffit de lire. L’islam des Frères Musulmans, qui est l’islam du Coran, n’est pas une religion mais une idéologie politique totalitaire. Nous avons assez souffert de ce genre d’idéologies au siècle dernier pour éviter de faire encore et toujours la même erreur. Je suis désolé pour les musulmans qui pensent pratiquer une vraie religion, mais le Coran est basé sur le mensonge des califes pour conquérir la planète. Curieusement (ou pas), les versets du Coran et de la tradition les plus violents sont apparus après les prises de pouvoir successifs des Omeyyades et des Abbassides ; ils avaient besoin de justifier leur pouvoir mais pour bien mentir, il faut une bonne mémoire et ces changements ont créé une multitude d’incohérences. Pas grave, on coupe les têtes de ceux qui posent les questions impertinentes. Beaucoup de Musulmans n’ont malheureusement jamais lu ce Coran dans une langue qu’ils peuvent comprendre. Quand je les interroge sur les versets violents, misogynes, anti-juifs ou anti-chrétiens, ils me répondent toujours que ce n’est pas dans le Coran. Pour savoir, il faut le lire mais beaucoup de variantes de l’islams sont transmis oralement sans vraie explication du texte. Si on ne leur dit pas, c’est pour leur réserver la surprise pour le jour où ils n’auront plus le choix après qu’ils aient porté les Frères Musulmans au pouvoir. Ils ne sont là que pour faire ce qui leur est demandé.

Comme Voltaire ou Bonaparte, la gauche est fascinée par l’obéissance des musulmans au pouvoir islamique. Ils aimeraient bien une telle religion à leur service pour empêcher les citoyens de penser et de se rebeller. Pour cela, l’islam leur semble bien supérieur au christianisme car le Christ a développé l’idée de séparation des pouvoirs pour éviter tout risque d’idolâtrie. L’islam n’a pas cette réticence et leur dogme de monothéisme strict n’est qu’un cache misère n’empêchant pas l’idolâtrie. Bien sûr, il n’y a qu’un seul Dieu, mais cela n’empêche pas beaucoup de musulmans d’idolâtrer le Coran, Muḥammad, le calife, la guerre, le sexe ou les richesses. A cause de cette idolâtrie, il ne peuvent voir, par exemple, que Marie, mère de ʿĪsā (Jésus pour les musulmans), y est décrite comme ayant subi un viol dont elle doit en plus porter la honte... Que font les féministes ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe