Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 janvier 10:32
Humanité et demie Thomas J. Bass
 
Résumé :
 « Rien ne bougeait à la surface de la planète, mis à part les Agrimaches et de rares fugitifs comme Moon.
Les Agrimaches fidèles et obtuses se donnaient beaucoup de peine pour extraire le moindre quantum de l’énergie solaire et le transformer en hydrates de carbone. Leur intelligence mécanique était adaptée à leurs tâches. En ce jour de l’an 2349. Après Olga, un autre cerveau mécanique s’éveilla sur le Mont Rocheux. Ses circuits étaient beaucoup plus complexes ; il était subtil, et dévoué à rien ni personne d’autre que lui-même...
En l’an deux mille trois cent quarante-neuf de l’Ère d’Olga, Moon et Dan s’en retournaient vers le Mont Rocheux. En ce troisième millénaire, la Terre était couleur avocat, et paisible. Couleur avocat, car le sol était entièrement photosynthétisé ; et paisible, car l’humanité dans son évolution avait abouti au Néchiffe à quatre orteils, citoyen-fourmi ne songeant pas à contester.
Voici le premier tableau, la première scène, presque immobile, d’une odyssée telle que la science-fiction ne nous en avait pas donnée depuis longtemps. Une histoire des temps à venir écrite avec le souci de la vérité scientifique du biologiste et l’émotion profonde d’un grand écrivain.. »
 
 Les néchiffes sont les humains fantasmés par Yuval Harari : des êtres dénués de libre arbitre.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe