paparazzo paparazzo 23 janvier 10:23

Ce qui m’a le plus choqué (et dont je ne me suis pas remis) dans cette histoire, c’est la servilité du corps médical qui a choisi le silence complice pour ne pas risquer de se faire exclure par l’« ordre » (des médecins ?), comme ils l’ont constaté avec quelques cas spectaculaires de confrères.

Cette soumission mérite bien le doublement de leurs gages, comme de bons valets. Sganarelle ne les aurait pas reniés.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe