Jason Jason 23 janvier 13:52

On vit toujours sous la férule du commerce depuis Turgot et sa fameuse formule : « Le commerce ne connaît d’autre lois que celles de son propre intérêt ». Mais, qu’on se console, ça fait 6000 ans que ça dure, comme le patriarcat, l’esclavage sous toutes ses formes, le racisme, le sexisme, les pouvoirs arbitraires, et autres notions puissamment enracinées dans la psyché des sociétés.

Questions de pouvoir pour les uns et d’habitudes pur tous. Et le terme galvaudé de démocratie n’y changera rien. Y a-t-il une porte de sortie ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe