Gilbert Gosseyn Gilbert Gosseyn 24 janvier 19:47

@chat maigre
Si tu as du temps à perdre je te conseille de lire aussi les bouquins de Carlos Castanada, Don Miguel Ruiz (Les Accords Toltèques), et pour continuer à rever : Le Matin des Magiciens et L’Homme éternel de Louis Pauwels.
C’est très amusant de constater qu’en des temps difficiles l’homme se tourne souvent vers lui-même. Cette introspection ne lui permettant pas de régler ces problèmes (principalement d’aliénation), il se raconte de belles histoires, se fait peur. Il aime ça, se faire peur, cela lui rappel qu’il est en vie. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe