amiaplacidus amiaplacidus 24 janvier 18:13

@charlyposte qui dit « En 1968 ».
Oui, mais pas en France, à l’époque, j’étais étudiant à Lausanne, et 1968 y fut très calme.
De toute façon, boursier, je ne pouvais pas me permettre de perdre une année (l’EPUL, devenue EPFL, n’a jamais cessé cours ou examens), alors les seules manifs que j’aie fait, ce sont celles contre la guerre au Vietnam, et j’y ai rencontré celle qui est devenue ma compagne.

.
@Aita Pea Pea
La cuisine vietnamienne est très différente de la cuisine chinoise, moins grasse, peu de friture, mais une profusion d’herbes aromatiques qui donnent de délicieuses saveurs. C’est d’ailleurs ces herbes qui posent un réel problème pour cuisiner vietnamien en France. Nous en avons acclimaté un certain nombre, mais certaines sont réfractaires à l’émigration, même en les conservant à la lumière dans un local chauffé.
Je me suis parfaitement adapté à la cuisine vietnamienne. Pour Mme, c’est plus nuancé par rapport à la cuisine française, l’odeur du beurre chauffé est un supplice, le fromage elle arrive à avaler un comté de moins de 6 mois de cave, mais c’est sa limite ...

.
@paparazzo
Croyez bien que je compatis. Remarquez, les Scandinaves et, surtout, les Néerlandais font bien pire que la cuisine anglaise en Europe.
Vous dites "My wife likes to tie me to the bed and cover me in chocolate and caramel. She is a dominatwix.", je vois que vous avez des compensations smiley .


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe