Jonas Jonas 9 novembre 2023 01:14

L’inscription de l’IVG dans la Constitution ?

La république française deviendrait ainsi officiellement un État criminel.

Porter atteinte à la vie d’autrui n’est pas un droit, le foetus humain n’a pas le même ADN que sa mère, il est donc un corps étranger, un être unique, une identité à part entière, une vie en puissance.
Y mettre fin volontairement est un crime, commis de manière la plus horrible, révélé dans le célèbre documentaire du docteur en gynécologie Bernard Nathanson « le cri du silence » (âmes sensibles s’abstenir), où une échographie filmée en temps réel pendant un avortement, montre en détail la destruction du foetus qui résiste et essaie d’échapper à la mort.
En France, plus de 220 000 avortements sont pratiqués chaque année, un véritable génocide à l’échelle industrielle.
Comble du cynisme, ce programme d’extermination de masse est financé entièrement par vos impôts, à hauteur de 115 millions d’euros par an !

Quand une civilisation tue ses enfants en masse en refusant le « miracle qui sauve le monde » par lequel Hannah Arendt désignait la naissance, elle finit soit par s’éteindre, soit par être submergée.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe