Christophe 15 novembre 2023 09:52

à travers la maîtrise de l’énergie c’est la domination de l’homme sur la nature qui se manifeste écrivait Deleage dans Histoire de l’écologie, une science de l’homme et de la nature.

Il y pas d’années déjà que nombre de philosophes alertent sur la dérive technophile de nos sociétés qui est l’un des moteurs principaux de nos principes économiques mortifères ... Que ce soit Karl Oto-Apel, Max Weber ou Jurgen Habermas, les critiques sur les sciences et les techniques autonomes sont assez anciennes.

En fin des années 1960, Jurgen Habermas écrivait des essais dont La technique et la science comme idéologie, connaissance et intérêt ainsi que scientifisation de la politique et opinion publique. Ces essais sont dans le prolongement des réflexions de l’école de Francfort sur le phénomène de la science moderne.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe