Antenor Antenor 10 décembre 2023 11:11

@ Rinbeau et Emile

Le travail de Shlomo Sand n’est pas dénué d’intérêt mais évoque surtout l’Antiquité tardive et le Moyen-âge. Je serais d’ailleurs curieux de savoir ce qu’il pense du cas des Aedui de Cabillo. La plus ancienne version connue de la Bible est la Septante grecque initiée au 3ème siècle avant J-C. Elle ne présente pas tellement de différences avec les version hébraïques ultérieures. Ce sont plutôt les conditions de transmission durant les périodes antérieures qui posent question.

En cherchant à la bonne période, les archéologues ont trouvé des traces de l’Iliade et pourtant le texte homérique a été transmis à l’oral pendant des siècles. Ce qui signifie que même si une bonne partie du récit biblique a également été conservé à l’oral durant une longue période, cela n’empêche pas que les évènements qu’il narre soient relativement exacts. Le texte de l’Exode fait écho à deux évènements historiques majeurs : la fin des Hyksos et l’explosion du Santorin.

Tentons une synthèse en croisant les sources :

La dix-septième dynastie égyptienne, originaire de Thèbes, entre en conflit avec les Hyksos venus du Levant et qui dominent une bonne partie de la Basse-Egypte. Il s’agit du premier pharaon de l’Exode qui n’a pas connu Joseph. Moïse nait à cette période. D’après Manéthon (Contre-Apion), il était prêtre à Héliopolis et s’appelait Osarseph. Les causes diffèrent selon Manéthon et l’Exode mais Moïse est exilé.

Durant cette longue période, un nouveau pharaon apparaît. La vie devient de plus en plus dure pour les Hébreux. Il s’agit d’Ahmosis, premier roi de la dix-huitième dynastie. Chute d’Avaris, siège de Sharuen. C’en est fini de la puissance hyksos. Mais « Dieu » entend la souffrance d’Israel. Il fait monter Moïse à l’Horeb et lui montre un buisson ardent. Beaucoup pensent que ce buisson ardent est le panache du Santorin entré en éruption.

Or, un texte appelé « Stèle de la Tempête » et daté précisément du règne d’Ahmosis évoque un phénomène météorologique hors du commun. Les fameuses plaies d’Egypte trouveraient également leur explication dans cette éruption d’une intensité exceptionnelle. Moïse retourne en Egypte et menace le Pharaon.

Un autre témoignage majeur de l’époque est le tombeau du soldat Ahmes, fils d’Abana à El Kab où est résumé l’essentiel de sa carrière. Le dernier évènement militaire du règne d’Ahmosis est la révolte d’un certain Tetian. Chez Chaeramon (Contre-Apion) Moïse s’appelle Tisithen. Evidemment à El Kab Pharaon est vainqueur, sauf qu’il n’apparait plus dès le paragraphe suivant.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe