Armelle Armelle 27 mai 11:45

« ...pour délocaliser ensuite dans des pays à moindre couts de production »

Z’ont qu’à préléver moins ces sangsues !!!

Et puis bientôt encore, nos robots d’usine seront humanisés sur le papier, leurs temps de production assimilés à celles d’un travailleurs pour conserver cette manne (ou racket comme vous voudrez), ça c’est summum de la connerie des technocrates du dimanche soutenus par une flopée de gauchistes, eux aussi atteints d’une peur bleue de voir certains robinets se tarir...

Il va être grand temps (avant qu’il ne soit trop tard) d’ouvrir le grand débat qu’est celui de la reforme de l’état, de revoir la légitimité de ses ressources et de leur destination... comme la loi fiscal l’exige à toutes entrepries chaque année, en demandant d’où vient leur pognon et ce qu’elles en font !!!?!?

Et puis...délocaliser en Europe (majorité), n’est pas vraiment délocaliser..., ou alors il vous fallait vous bouger le cul en 2007, quand on nous a volé le résultat du référendum...


Serait-ce trop demander pour une fois, de voir le problème par l’autre bout de la lorgnette ? Elargir ENFIN le champ de vision de la populace qui, de façon systématique renvoit la responsabilité des problèmes vers les patrons, lesquels, de toute façon n’utilisent QUE les leviers que les élites gouvernementales autorisent, ils sont donc dans leur droit, et s’ils sont dans leur droit, foutons leur ENFIN la paix et visons ceux qui valident ces lois !!!

Avec 100 milliards de déficit extérieur, je ne vois pas bien comment les choses pourraient aller bien de toute façon. Nous sommes mauvais, point, à la ligne !


En 40 ans, nos politiques socialistes ont dilapidé la totalité du trésor de guerre, et ont fait de la France un pays de oisifs, à qui ont a fait croire qu’on pouvait vivre sans travailler, avec l’argent facile de la dette, plutôt que d’investir dans les entreprises (tout ça parce qu’il parait que les patrons rafflent tout), pffff... mais quelle bêtise, quelle ignorance, quelle idée primaire !!!


En France, c’est à pouffer de rire ! Alors, vous avez les badabeux qui votent, les élus qui (pas le choix de tte façon) s’accoquinent avec le patronat (politique de copinage), et n’ont pas le choix que de leur laisser du large, et puis ensuite vous voyez ces mêmes badabeux, toute honte bue, qui viennent râler parce que les choix des patrons ne leur conviennt pas !?!? Mais, nous sommes vraiment dans un asile ici...


Y en a vraiment ras le bol du socialo-communisme qui ne cesse de tout détruire dans ce pays...





Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe