Eric F Eric F 3 juin 13:42

@SEPH
On n’en serait pas là si la Russie avait tout bonnement annexé les républiques séparatistes (outre la Crimée), et proposé dans la foulée la refondation de la sécurité et stabilité européenne, incluant la non-extension des alliances militaires et supranationales. Attaquer le cœur de l’Ukraine a été le déclencheur des étapes suivantes de l’escalade.
Une fois la campagne militaire déclenchée, aucun pays ou bloc ne peut se permettre de perdre totalement la face, chaque escalade d’un côté est contrée de l’autre pour ne pas se retrouver en position trop défavorable l’inéluctable jour de la négociation, et être discrédité face au monde. Chacun des blocs a sous-estimé la détermination de l’autre.
Souffler sur les braises en poussant la chansonnette nucléaire me parait irresponsable.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe