idyllique 14 septembre 2007 08:53

Merci Marie-Pierre pour votre article salutaire. Toutes les sociétés du monde, pour survivre, édictent à tort ou à raison des codes moraux, sociaux, religieux, un arsenal de lois à l’encontre des femmes. Nombre de ces codes empêchent l’épanouissement des femmes, l’asservissent ! Les femmes doivent être sous contrôle, chez les talibans, elles sont emmurées vivantes dans un burqa pour ne pas éveiller les démons violents des hommes de cette société... la femme est niée, annihilée. Aux States, ou l’on pensait les citoyens éduqués, rationnels, les croyances idiotes font leur réapparition avec le créationisme qui fait des ravages... société bigote, pudibonderie ridicule.

Dans les sociétés occidentales elles ont tout de même pu s’émanciper (choisir librement leur vie et surtout pour la première fois dans l ’histoire de l’humanité choisir de ne pas procréer, jouir librement !). Avoir le droit de poursuivre des études supérieures, avoir une bonne carrière (à condition qu’elles soient supérieures intellectuellement à leurs homologues masculins mais pour un salaire moindre).

Mais, pour nos sociétés évoluées, la femme est encore prisonnière de son utérus ! La féminité se définit encore par la maternité ! (voyez un peu le matraquage sociétal de la bébé-attitude comme étendard à la féminité accomplie !)...

Femme libre ? Oui mais non, tant que les femmes resteront assimilées à objet sexuel débridé pour vendre un yaourt, une caisse à 4 roues, s’affiche à poils dans la presse masculine, alimente les tiroirs caisses de l’immonde économie du porno... elles seront toujours aussi martyrisées, violées, tuées comme dans les pays arriérés !

La voile-linceul qui cache le visage et/ou le corps des musulmanes est un symbole fort du sexisme, celui de la répression des femmes, de la négation de leur féminité, de leur sexualité ! C’est insupportable, inacceptable et en France, nous devons nous battre pour ne pas accepter cette condition indigne de la femme ! Les femmes doivent pouvoir vivre, s’habiller et évoluer librement au sein de toutes les sociétés. Le féminisme de la fin du 20ème siècle en occident a cru qu’enfin la femme s’était libérée... puisqu’ELLE avait droit à la pilule.... pas encore... nous sommes seulement en France au milieu du guet ! Dans les années 70, dans les cités de France, les filles portaient des mini jupes et des dos-nus... ce n’est plus le cas aujourd’hui !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe