Pierre MECHENTEL 26 septembre 2007 16:35

Les actifs n’une nation existent quand même au sens où les créanciers en tiennent compte d’une part pour prêter et d’autre part pour les activer afin de récupérer leur argent. L’actif principal de la France étant que ses créanciers n’ont aucun inté^ret à la mettre à sec comme il est de coutume de faire avec les pays africains ou l’Argentine car ils récupèreraient ainsi moins d’argent qu’en faisant pression de manière différente (obtenir des marchés, favoriser l’ouverture de certains marchés en France, récupérer des sociétés, etc..). Il ne faut pas oublier le rôle central de banques PRIVEES dans tout ceci puisque même quand une banque centrale veut agir, elle est obligée de passer par les banques privés et les intérêts des actionnaires, clients de celles-ci sont souvent croisés avec les intérêts des créanciers de l’état qui lui même parfois est composé d’agents ayant des intérêts privés smiley)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe