frédéric lyon 16 novembre 2007 15:53

L’auteure fait parti de cette « gauche » « antilibérale », « antisioniste », antiaméricaine et antidémocratique qui est l’héritière directe de la « gauche » collaborationniste sous l’Occupation allemande.

Ce sont les héritiers de Jacques Doriot, de Marcel Déat, de Pierre Laval, de Brazillach et de Drieu la Rochelle et ils combattent leurs ennemis de toujours : les libéraux, les démocrates, les juifs et les anglo-saxons.

La défaite de Ségolène leur a fait pousser des ailes, ils briseront l’unité de la gauche et enverront la vieille politique d’Union de la Gauche de François Mitterrand à la poubelle.

Laissons les faire, ils sont les alliés de Nicolas Sarkozy sans le savoir et sans le comprendre.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe