Rodbertus 16 novembre 2007 15:26

Arrêtons de confondre le plan historique et archéologique avec les croyances judéo-chrétiennes ! Si ces croyances sont affaire de « foi », d’intime conviction personnelle qu’il faut respecter, faisons confiance aux archéologues les mieux placés pour ce qui est de l’historicité de Moïse. On pourra lire notamment Israël Finkelstein, directeur de l’institut d’archéologie de l’université de Tel-Aviv, qui a cosigné avec Neil Asher Silberman leur célèbre la bible dévoilée, ou « Les nouvelles révélations de l’archéologie »


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe