Emile Mourey Emile Mourey 18 novembre 2007 12:17

@ Lieutenant-Colonel Honoraire de Gendarmerie Jean-Michel BEAU

Au sujet du mot « désert » souvent employé dans la Bible. Pour être précis, il faudrait que je vous retrouve tous les passages où le mot « désert » apparaît, notamment pendant l’exil à Babylone. Pour faire court, disons que le terme est utilisé, soit pour désigner un véritable désert géographique, soit pour désigner un désert spirituel, soit pour désigner les deux. Pour le peuple élu, ou qui se considérait comme tel, un désert spirituel était synonyme de terre « infidèle », Jérusalem et son territoire représentant la seule terre sainte où il faisait bon vivre, la nourriture spirituelle étant plus importante que le nourriture terrestre. Le fin du fin, au point de vue littéraire et évocation mystique, étant lorsque le désert géographique correspondait au désert spirituel.

Au sujet des quarante ans : je ne pense pas qu’il faille y voir l’évocation d’un temps très long. En revanche, certains passages pourraient laisser supposer que cela correspondrait à la durée de vie théorique d’une génération. Cela jette en effet un doute sur la datation et les durées en années qu’indiquent les textes bibliques. Je pense que c’est une erreur de trop s’engager dans cette voie et que si les auteurs de ces textes ont fait ce rapprochement, c’est principalement pour attirer l’attention des lecteurs sur « le temps qui passe » et pour éviter des grosses erreurs de dates.

E. Mourey


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe