Barbe (---.---.88.227) 2 janvier 2008 17:56

Le sujet est passionnant et l’article très bien construit et documenté. Bravo.

Vous évoquez des facteurs naturels (pollutions), sociaux (poids des traditions, difficultés économique) ainsi que politiques (limitation, par la loi, à 1 enfant pour les couples chinois)comme causes d’un dérèglement de la natalité.

Vous n’avez pas abordé le problème religieux qui interdit à de nombreuses femmes et hommes de pouvoir utiliser un contraceptif.

On constate une augmentation des pratiquants, des convertis notamment dans la religion mulsumane et y compris dans les pays occidentaux (ex en france). Le principe de la laïcité pourrait être remis en cause par Sarkosy. On sait tous que la religion est un refuge quand les temps sont troublés et que le futur est menacé par des incertitutes (dérèglement du climat, instabilité politique dans des pays possedant l’arme nucléaire comme le Pakistan...)

La religion Chrétienne interdit déjà l’avortement et pourrait très bien revenir sur la contraception si l’influence des intégristes l’emporte sur celle des modernistes.

Il s’agit d’un phénomène planétaire qui pourrait modifier les prospectives actuelles puisqu’il concerne des milliards d’êtres humains. Imaginons un instant que la Chine, qui s’ouvre au Monde, à l’occasion d’un évolution démocratique soit touchée par le fait religieux. N’oublions pas qu’à ses frontières il y a quelques pays musulmans dont le prosélytisme est redoutable. Alors qu’il y a 40 ans on parlait encore de « péril jaune » à propos de sa démographie galopante, personne n’aurait imaginé qu’on puisse aboutir à un tel controle des naissance à l’échelle d’un pays aussi peuplé.

Comment peut on intégrer un tel paramètre dont il est difficile de mesurer l’ampleur car il y a peu de chiffre sur l’évolution du nombre de pratiquants dans le monde. Et ce nombre va t-il augmenter, stagner ou bien régresser dans les années à venir ?

Il s’agit d’une incertitude au même titre qu’à l’inverse, une épidémie pourrait décimer tout ou partie de la population mondiale (grippe aviaire, guerre bactériologique...) Ce n’est malheureusement pas de la science fiction !!!

Qui vivra verra !!!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe