ZEN ZEN 15 janvier 2008 11:25

Très intéressant, Forest , Merci

 

Je suis en train de lire le livre de M.Aglietta :Désordre dans le capitalisme mondial . Beaucoup d’alayses de l’auteur rejoignent les tiennes.

Sur un des points évoqués dans l’article :

Sous le forme d’un petit jeu :"qui a dit... ?"

"La part des profits est inhabituellement élevée à présent , et la part des salaires inhabituellement basse. L’amplitude de cette évolution et l’éventail des pays concernés n’ont pas de précédent dans les quarante-cinq dernières années."
La CGT ? Non, la Banque des réglements internationaux (BRI)

"La part des salaires dans la valeur ajoutée est historiquement basse, à l’inverse d’une productivité, qui ne cesse de s’améliorer...Ce découplage entre faibles progressions salariales et profits historiques des entreprises fait craindre une montée du ressentiment contre le capitalisme et le marché.."
Alain Besancenot ? Non, Alan Greenspan, ancien directeur de la Fed (déclaration au Financial Times)

"Il y a en gros 120 à 170 milliards d’euros qui ont ripé du travail vers le capital"
(J.Fayolle , ancien directeur de l’IRES)
"Le revenu salarail net n’a pratiquement pas augmenté depuis ces vint-cinq dernières années" (Les Echos)
"Le niveau de vie de la grande masse des Américains n’a pas progressé depuis la fin des années 1960. Pendant ce temps, pourtant,la croissance moyenne de la productivité du travail dans les entreprises a été de 1,75% par an..."
(Michel Aglietta)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe