Roland Verhille Roland Verhille 16 janvier 2008 17:53

La croissance des revenus de la propriété est surtout la conséquence de l’épargne croissante des particuliers, en placements boursiers (dividendes perçus) ou en sicav et autres mais surtout en assurances vie.

Je ne veux pas du tout vous contrarier. J’attire votre attention sur l’essentiel qui explique notre piteuse situation à tous : les prélèvements étatiques sur le produit du travail. Il est masqué dans les informations fournies qui condidèrent des chiffres sur papier (des rémunérations brutes, charges patronales non comprises, ou des rémunérations toutes charges comprises et avant tout prélèvement. Ce n’est pas là ce qui fait les euros gagnés par le travail, entrés dans le porte monnaie, sans avoir à être ultérieurement versé à l’Etat.

Se voiler la face là-dessus, c’est se condamner à ne pas comprendre le fonctionnemenrt de notre économie, à se répandre en balivernes, et à gober les litanies des bonimenteurs qui enregimentent les autres.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe