Forest Ent Forest Ent 19 janvier 2008 16:44

Merci de ces remarques.

"la théorie "classique" telle que vous la décrivez a très bien marché pendant 30 à 40 ans dans les pays occidentaux"

Je ne sais pas. N’était-ce pas plutôt la reconstruction et le baby-boom ? La guerre comme régulateur du capitalisme et de la démographie ...

"une récession en Occident peut aussi être perçue comme un épiphénomène du côté des économies émergentes."

Comme dit dans l’article, c’est ce que l’on va voir ...

"Le sort de l’employé européen peut empirer mais dans le même temps celui de l’ouvrier chinois peut s’améliorer. Au final les gagnants pourraient être plus nombreux que les perdants"

C’est l’argument généralement utilisé par les libre-échangistes et il n’est pas complètement faux. Rien n’est tout blanc ou tout noir, mais ici l’enfer a été pavé de bonnes intentions. Derrière une volonté affichée de développer l’économie émergente s’est engouffré un mécanisme infernal de déplacement des profits, qui se manifeste en particulier par le fait que la plus grande part de notre économie est maintenant pilotée offshore.

"D’une certaine façon le financement de la guerre en Irak en mobilisant massivement des capitaux a masqué certains phénomènes à l’oeuvre."

Quelle qu’ait été sa motivation, elle apparait maintenant comme une fuite en avant.

"la nécessité d’aborder certains problèmes globalement (réchauffement climatique, droits sociaux car les occidentaux n’accepteront pas en silence un appauvrissement de leurs économies) introduit de la friction dans le système et pourrait mener à plus de sagesse ... cela passe sans doute par la révision des vieux dogmes et une lecture nouvelle des finalités éconmiques qui doivent à nouveau servir le social ou l’humain"

Oui, nous sommes dans une phase de transition majeure, comparable à ce que les historiens appellent le "monde plein" pour la fin du moyen-âge, c’est à dire le moment où toutes les terres françaises cultivables ont été cultivées. Nous avons une "planète pleine", ce qui nous conduit à un besoin de stabilisation démographique globale, dans un monde pourtant en concurrence géopolitique. Cela ne se fera pas sans heurts.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe