stephanemot stephanemot 19 janvier 2008 21:57

Cher sylvestre,

Nous nous rejoignons totalement sur l’image aérienne*.

Nous ne sommes pas en fin de cycle mais à la fin de la vision cyclique. Nous ne vivons pas une crise financière mais une crise de la finance. La période est d’autant plus rock n’ roll qu’une masse considérable de nouveaux investisseurs n’a aucune expertise métier et que les experts supposés rationaliser le marché ont oublié leur métier. Les analystes sont en retard d’une guerre mais ça on a l’habitude (s’ils savaient anticiper les ruptures ça se saurait).

Les bourses n’ont plus le même poids qu’avant, et le retour en force de l’or valeur refuge n’est qu’une illusion de retour à un paysage connu, rassurant. On ne résoudra rien à conserver les mêmes repères, les mêmes indicateurs, les mêmes points de vue sur un environnement instable.

Une Finance 2.0 entend également l’émergence de nouveaux acteurs, et pas simplement au sens classique du terme (ex pays émergents) : les banques centrales et les organismes financiers habituels ne seront plus nécessairement aussi puissants, de nouveaux types de collectifs plus ou moins informels pourraient jouer des rôles clef.

* "la finance pilote le monde et les financiers ont oublié leur coeur de métier. personne ne sait plus naviguer à vue et tout le monde a appris à piloter avec des instruments inadaptés. tous ont la hantise du crash / krach et ont doté leur avion de systèmes de pilotage automatique très complexes - aucun accident majeur à déplorer depuis 1987 mais personne ne se pose des questions aussi essentielles que "où va-t-on ?" "(http://www.agoravox.fr/commentaire_static.php3?id_article=33814&id_forum=1583154 )


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe