Sigefroid 17 janvier 2008 13:56

"confrontons aux données du monde réel, puis nous en déduisons des mécanismes, voire des "lois"

Economiste moi-même, j’ose espérer que vous tenez ce disours pour épater des lecteurs inconscients ou bien que se limitent à appréhender la discipline par l’émission "Capital" ! L’usage des mathématiques en économie relève de l’usage d’un outil parmi d’autres - pas souvent à bon escient mais toujours impressionnant pour le néophytes- et non pas d’une capacité de dominer le champ complexe ou plutôt varié des mathématiques ! Quant aux lois, elles sont aussi illusoires que celles du code civile : ponctuelles, amendables à souhait et jamais récurrentes. Je ne connais pas un modèle économétrique du Plan (je parle ici pour la Belgique) qui ait abouti à une juste prospective ... et Dieu sait qu’on y injecte des variables ! Il y a d’une part les cogitations économiques en chambre qui agitent un sérail à coup d’articles dans des revues spécialisées et sans aucun doute amusantes pour qui les lit et puis il y a l’économie réelle - pas celle que l’on modélise à postériori en faisant tourner des variables dans des ordi - mais celle bien vivante générée par l’éternuement de Busch, une explsosion à Bagdad, les errances intello-politico-débiles des technocrates bruxellois qui un jour gèlent les terres en Europe qui le lendemain se trouve sans blé ou sans lait, surpris devant une Chine inattendue mais boostée pas des entrepreneurs de terrain qui usent et abusent de ce que les Etats leurs ouvrent grandes les frontières subjugués aujourd’hui par le libéralisme débridé de néo-physiocrates et qui demain seront peut être les plus grands défenseurs d’un protectionnisme à outrance (voir la tentaive anti-dumping ratée de la Commission européenne) ... Bref des volumes à écrire sur cette problématique ... mais ils ne donneront pas un cent de plus à un néo-sdf travailleur plus pour ... des rondelles de carottes et ne retireront pas 1 $ à Bill Gates ou 1 euro à Albert Frère qui n’ont jamais fait de "science" ’économique ni d’équations du 2e° ... Ne vous illusionnez donc pas trop et restons modeste sur cette pseudo "science" aux lois volatiles ! Les meilleures économistes sont les ménagères ! Mais je m’arrête là !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe