skirlet 12 février 2008 01:21

"J’ai ainsi pu apprécier leur culture, leur façon de faire, leur humour, en m’américanisant moi même."

C’est votre droit. Moi, je n’ai pas envie de m’étatsuniser (bien que j’ai lu tout plein d’écrivains étatsuniens en traduction), je préfère une ouverture large sur plein de cultures et non sur une seule.

Concernant les enseignants "natifs" - le plus souvent c’est une vraie catastrophe. J’en ai déjà vu quelques-uns. Ils parlent mal français, ils ne savent pas ce qu’il faut expliquer plus en détail, souvent ils sont trop impatients - une langue si ’facile", et les élèves avancent si lentement ! En somme, leur seul "avantage" est de bien parler leur propre langue, mais c’est trop insuffisant.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe