frédéric lyon 12 février 2008 17:36

Mon cher Doguet, il faut exiger la correction d’un texte qui est manifestement contraire à la loi et interdire toutes les manifestations discriminatoires envers qui que ce soit dans notre pays, qui est le pays des droits de l’homme.

Ce qui signifie q’il faut exiger la suppression des sourates qui appellent au meurtre et qu’il faut interdire le port du voile en France dans tous les endroits publics.

Est-ce assez clair ?

Ensuite nous verrons ce qu’il convient de faire en fonction du désir qu’auront les musulmans, ou tout au moins certains d’entre eux, de se conformer ou non à la loi française.

Et si, au bout du compte, il s’avérait que la religion musulmane n’est pas réformable, et que les musulmans prétendent en imposer la pratique publique en France en contravention avec les lois civiles et pénales, que faudrait-il que nous fassions selon vous ?

Faudrait-il que nous avalions le Code et la Constitution de la République ?

Je m’aperçois que certains s’avisent un peu tard du fait que l’irruption de l’Islam en France pose quelques petits problèmes, tout petits problèmes, sur lesquels on a voulu glisser discrètement. Et le plus grave dans tout ceci est qu’on a préféré glisser discrètement parce qu’on CONNAISSAIT PARFAITEMENT la gravité de la question et toutes les conséquences qui en découleraient.

Bref, on a voulu se mettre la tête dans le sable, comme en 1938. En attendant, des juifs, des femmes et bien d’autres personnes sont priés d’accepter d’être maltraités en silence.

 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe