Philippe Vassé Philippe Vassé 26 février 2008 15:07

Eleusis,

Il reste certes des lois prises sous le régime de Pétain. Afin de comprendre le débat sur ce fil, il est utile de séparer ce qui relève de l’administration générale quotidienne des choses, tel le premier règlement de la RATP, assez modifié depuis lors, des lois anti-laïques par exemple qui organisaient des dérogations aux PRINCIPES républicains de la loi du 9 décembre 1905.

Ainsi les lois sur le statut des Juifs ou de révocation de la Fonction Publique des Juifs, francs-maçons, membres du Parti Communiste français, voire gaullistes furent des textes abrogés à la Libération.

Curieusement, les gouvernements français d’après 1945 "oublièrent" d’abroger les textes qui enfreignaient les principes laîques fondamentaux de 1905.

Sur le reste : il ne vous aura pas échappé que le dimanche est férié dans de nombreux pays par convention internationale - y comprsi des Etats sans aucun lien passa avec le christianisme, et non sur obligation religieuses imposée. Le problème que vous posez ainsi est donc sans objet.

Le samedi s’y est souvent rajouté avec l’accroissement des jours de congés hebdomadaires, sans que cela ait un lien quelconque avec le judaïsme ou une autre religion. Il s’est agi de permettre le repos prolongé des travailleurs.

Quant aux Juges d’Instruction en France, si vous avez quelques notions de Code de Procédure Pénale, il instruit à charge et à décharge.

Mais, là, nous sommes très loin du sujet et de ce qui est essentiel pour les libertés publiques en Italie, donc aussi, par extension dans le cadre de l’Union européenne, dans toute l’Europe : la laïcité des Etats comme garante de la concorde civile et de l’égalité des droits civiques.

Bien cordialement,


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe