voilamamie 14 mars 2008 00:38

A 50 ans, en contrat CAV (de droit privé) pour l’Education Nationale, je m’occupe d’enfants handicapés et suis rémunérée 784 euros par mois (SMIC horaire en fonction des heures effectuées ,et à l’école pas de 35 heures, heures sup impossibles)

Mon contrat se termine au 30 juin et retour à la case chômage.

Je viens de participer hier et aujourd’hui à un "stage précarité" organisé par un syndicat que je ne nommerai pas (mais vous êtes informés).

Les contrats précaires dans la fonction publique : pas assez de place ici pour en faire la liste, pas assez de temps pour en détailler les "subtilités sarkoziennes" ou "chiraquiennes" (bref , loi Borloo 2005, maintes fois remaniée par décrets). Je reprendrai mes notes et tenterai de faire un truc qui tienne la route tant la "toile d’araignée est énorme".

Donc, la politique est : DE MOINS EN MOINS DE FONCTIONNAIRES (départs en retraite non remplacés, IUFM : préparation de "masters" de droit privé, quelques concours mais pas de postes, le CDI imposé par l’Union Européenne, etc)

En rentrant fatiguée de ce stage, je regarde ce site et suis interpelée par le Meilleur des Mondes d’Huxley.

Corvéables à merci et contents de mourir de faim ! Nous y sommes !

Autre ouvrage de science fiction (qui faisait mon régal à 16 ans) : 1989 (Big Brother is watching you).

Je suis usée, fatiguée de la désinformation, et exaspérée d’entendre des jeunes qui ont l’âge de ma fille prendre les vieux pour des cons alors que nous militons dans la rue, pour leur avenir pendant qu’ils bavent devant la "star ac"


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe