yrduab 14 mars 2008 09:56

Un point pour participer au débat.

Le fond de la question n’est pas le nombre de fonctionnaires ou leur coût pour les finances des collectivités.

Le fond de la question est : des fonctionnaires pour quoi faire et dans quelles conditions ?

En France, la fonction publique d’Etat gère : les finances, la défense, l’éducation, la santé, la justice (au sens large : police, prisons, magistrats...), etc.

La fonction publique territoriale a de nombreuses compétences, parfois redondantes avec celles de l’Etat.

Le nombre de niveaux de décision est ahurissant en FRance : commune, intercommunalité, département, pays, région, état, europe. Sans compter les organismes "transversaux".

Si l’objectif est de réduire purement et simplement le nombre de fonctionnaires, cela signifie de choisir quelles compétences doivent passer au privé, car il faudra bien continuer à offrir ces services. Cela veut donc dire moins d’Etat ou moins de service public. C’est une possibilité.

L’autre possibilité est de réorganiser les différents niveaux de collectivités territoriales pour clarifier les compétences et donc les besoins en personnel et en budget de chacun.

Travail de longue haleine, qui remet en cause les baronnies des cumulards, et absolument pas visible ni payant politiquement.

Quelle voie est choisie par le gouvernement actuel ? CQFD.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe