satyagraha 7 mars 2008 13:25

Je suis trentenaire et j’apprécie l’héritage de 68. Je suis néanmoins d’accord sur les dommages provoqués par l’égoïsme forcené de la génération du papy-boom. Outre la situation économique calamiteuse, cette génération, qui a hérité d’un mode plein d’espoir et propre (au sens écologique), nous lègue un monde sans espoir (ou presque) et pollué à l’extrême, devrais-je plutôt dire "saccagé".

Mai 68 est une révolution d’enfants gatés, notre révolution (celle de ma génération) sera autrement plus pragmatique, et, hélas, beaucoup plus violente.

Mais il n’est pas impossible que les soixante-huitards se joignent à notre génération pour exiger un autre modèle de société qui s’appliquera à eux, comme d’habitude, mais aussi aux générations futures (on peut rêver).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe