mariemini 14 mars 2008 16:17

Merci Philippe Aigrin,

Je suis de cette génération et j’ai "fait"68. J’ai tiré la même conclusion que vous, restons nous-même, gardons notre dignité et défendons l’essentiel dont fait partie la liberté d’exprimer et de communiquer des idées, la liberté tout court. Tout à fait d’accord pour la défendre contre les attaques sournoises en cours sous couvert de régulation de l’internet ou de répression du terrorisme. Pour information je suis signataire des pétitions lancées par April.

Ceci dit, 68 est précisément l’événement durant lequel j’ai fait l’expérience de l’intimidation (par les révolutionnaires patentés, CGTistes, LCR, LO, Maoïstes), j’ai cédé à la tentation moutionnière en criant des slogans tels ’Ho ho ho Chi Min !" alors que je savais bien ce qu’était le stalinisme et que je pressentais ce qu’était le maoïsme.

Du déroulé même de ce théâtre révolutionnaire j’ai tiré la résolution de ne plus jamais renier, quelqu’en soit le risque, y compris en milieu professionnel, mes sentiments ni mes convictions dont font toujours partie l’amour de la liberté, de la démocratie, de la créativité, l’irrespect devant toute Autorité et le respect devant le savoir, la compétence, l’humanité. Jamais plus je ne renoncerai à l’exercice sans restriction aucune de mon esprit critique en toutes circonstances. Et cela s’origine dans une tradition qui remonte bien plus loin que 68.

Anne-Marie

 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe