jgosl1 8 avril 2008 08:40

Je suis triste du "grand bordel" d’hier à Paris

Pourquoi les sportifs, une fois de plus pris en otage, devraient-ils être le "bras armé" des politiques et du CIO qui ont été incapables d’anticiper le problème CHINE-TIBET ?

Le but ultime d’un sportif est un titre olympique. Comment lui demander de renoncer à ce rêve ? Ca ne l’empêche pas d’être contre la politique chinoise au Tibet.

A qui va-t-on faire croire que l’on pouvait s’imaginer que les chinois changeraient de politique à l’occasion des JO ? A qui va-t-on faire croire que de telles actions vont faire plier le gouvernement chinois ?

Sur ce que j’ai vu hier, les "intransigeants", les "dictateurs", n’étaient pas chinois ...

M. Ménard en tête ! Comment peut-il rejeter la faute sur les autres ? Se voile-t-il la face ?

 

 

 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe